L'affaire du Pull- over Rouge

L'arrestation, les aveux

Ranucci est interpellé chez lui à Nice le 5 Juin à 18h00, les gendarmes lui notifient qu'il est recherché pour un délit de fuite et le conduisent au commissarait central de Nice. Son véhicule coupé 304 peugeot sera saisi et fouillé en sa présence. Ranucci sera ramené sur Marseille tard dans la soirée.

L'interrogatoire débute à 01h30 du matin.....Rancci dit qu'il a quitté Nice le 2 juin vers 14h00 et s'est rendu à Salernes dans le var.Il a passé la nuit du 2 au 3 juin dans son véhicule (?).Le 3 juin il s'est dirigé vers Aix par de petites routes il voulait rejoindre Nice ainsi. A 12h00 il s'est retrouvé au carrefour de la pomme ou il confirme l'accident, qu'il reconnait sans difficultés, ainsi que le délit de fuite ( il explique ce délit de fuite car il craignait une  surtaxe de son assurance..)

Il précise qu'il s'est bien arrété sur le bord de la route car son pneu frottait contre la tôle froissée.

Il explique qu'il a enprunté une voie de traverse soulevé une barrière et s'est réfugié dans une galerie souterraine pour redresser la tôle.En voulant repartir il s'est aperçu qu'il était enlisé et ne parvenait pas à se dégager, le sol était couvert de boue.Il a demander l'aide de deux  personnes, pour se sortir de cet endroit.

Par contre Ranucci nie formellement avoir enlevé et tué une enfant, lors de la fouille du véhicule a été saisi un pantalon de couleur sombre que Ranucci reconnait être le sien, il nie les tâches de sang, et reconnait qu'il s'agit de taches de boues.

Il est 5 h00 du matin et l'interrogatoire touche à sa fin......

Aux alentours de midi le couple A...est confronté à Ranucci, il est  d'abord amené à le reconnaitre derrière une glace sans tain, et sur ce  les avis divergent, selon Gilles Perrault dans son livre, ils ne le reconnaissent pas! Selon le livre de G.Bouladou il le reconnaissent du premier coup. ce n'est que dans la bureau du commissaire A...en présence cette fois de Ranucci que Madame A...sera catégorique: "C'est vous je vous reconnais, ne mentez pas! On vous a vu partir mon mari et moi dans  la colline...." Ranucci abasourdi craque et dit: "Je ne voulais pas la tuer, je ne suis pas un salaud"...Ranucci a avoué. C'est à 14 h00 que les aveux commencent.....

Pendant trois heures il va raconter  le récit complet du drame, l'enlèvement, et le meurtre. Ranucci reconnait en premier être allé à Marseille pour rendre visite à un copain de Régiment domicilié rue A.Daudet à 600 mètre de la cité Ste Agnès.Comme il ne trouvait pas son adresse, il a erré seul dans la Cité Ste Agnès.Ranucci dessinera un plan ( voir photos ) de la cité avec l'endroit exact ou il a garé son véhicule, avec précision il notera " rue qui monte..".En parallèle le Dr V....qui autopsie le corps de l'enfant fera état d'une mort par 15 coups de couteaux.

On demande à Ranucci ce qu'il a fait du couteau,il dira l'avoir enterré dans un tas de tourbe à 300 mètres de la galerie. Le couteau sera retrouvé à cet endroit .

A 17 H00 la mère de Ranucci, Madame Héloise M...est autorisé à voir son fils. Son fils va réitéré ses aveux devant elle : " Maman, je ne voulais pas la tuer...."

On veut conduire Ranucci sur les lieux de la découverte du couteau, mais comme l'interrogatoire touche à sa fin, on n'aura pas le temps d'y emmener Ranucci et de le faire revenir ( et c'est bien dommage, car la polémique au niveau de la découverte du couteau va être problèmatique).Le juge saisi dans cette affaire Mme Di M....va refuser la prolonguation de cette garde à vue.

Ranucci sera examiné par le Dr V...le même qui a autopsié la fillette,il ne notera aucune violence subi pendant la garde à vue.

A la fin de cette garde à vue, Ranucci sera conduit devant la juge d'instruction, il redonne sa version des aveux en détails qui prendra 4 pages.

Ranucci est conduit à la prison des Beaumettes de Marseille, ou il sera écroué sous le N° 84687.

 

 

 

 



08/07/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres